Retour à la page d'accueil

 

Nos suggestions de lectures, conférences, articles, parutions, ...

VU et LU: Conférence de Pierre-Yves Gomez à  l'Université Catholique de Lyon



Le 3/10/16 à l'occasion de son dernier livre "Intelligence du travail", professeur et chercheur à L'EMLyon, Pierre Yves Gomez a mis en lumière dans un précédent livre les différentes formes de "travail invisible" qui ne sont pas comptabilisées dans les statistiques actuelles (travail à domicile, travail bénévole, travail externalisé chez le consommateur , le client, le contribuable...).

Il nous fait prendre conscience que la forme du "travail salarié organisé" va se restreindre au profit de nouvelles formes de travail (auto entrepreneur, travail sur internet, robotisation...) Pour autant et plus que jamais, il rappelle l'importance du sens du travail pour chaque homme individuellement ("à quoi ça sert? et à quoi je sers?").

A l'échelle collective, il  attire notre attention sur le fait que "la construction du vivre ensemble" se fait essentiellement par le "travail ensemble"...Ce n'est pas l'entreprise qu'il faut libérer mais le travail pour que chaque homme y trouve du sens et de la liberté d'action...





En marge de la crise : émergence d'une frugalité choisie



Si je vous dis « être heureux » à quoi pensez-vous ?
Cette même question a été posée par des chercheurs du Credoc en 1993 puis de nouveau 20 ans plus tard en 2013. (échantillon représentatif de plus de 1000 personnes répondant par téléphone)

En 2013, les principaux termes associés à « être heureux » sont:
« Temps libre », « liberté », « soleil », « réalisation de soi », « sens de la vie »,…
(qui surpassent les termes cités il y a 20 ans : « bien-être matériel », argent", « réussite sociale », « sécurité physique »)
Les habitudes de consommation évoluent vers une « frugalité volontaire », la préférence de la qualité à la quantité.
La réussite sociale (associée en 1993 à la mise en valeur de voitures, montres, vêtements de marque…) est remplacée par la réalisation de soi , l’épanouissement personnel (« épanouir », « joie », « tranquillité », ). Pour être heureux, la réussite pour soi-même remplace la réussite par rapport aux autres
En 2013, le déclin de la réussite comme constituant du bonheur n’est pas une remise en cause du travail (cité en 6è position en 2013 et en 10è en 1993)
L’autre évolution notable est celle de l’importance croissante du lien social dans le fait d’être heureux:
le mot « ami » arrive en 10ème place en 2013 (40e terme cité en 1993)
le mot « amour » arrive en 12ème place (24e seulement en 1993)


Source : Nicolas SIOUNANDAN, Pascale HEBEL, Justine COLIN « En marge de la crise : émergence d’une frugalité choisie » Consommation et modes de vies n°266, avril 2014
Pour mémoire : frugalité signifie « qui se nourrit de peu » employée ici comme synonyme de « vivre de manière simple »


Leadership & Spiritualité


Contributions pour un leadership au service du bien commun. Ce livre blanc de 54 pages est le fruit d’un an de travail collaboratif avec une équipe de 8 auteurs. Ce projet a pu être mené à bien grâce à la participation financière de l’équipe de rédaction et de Génération Présence. Télécharger le livre

Faut-il oser la spiritualité dans les organisations ?

Sujet tabou en entreprise, la spiritualité affleure dès que les échanges portent sur les valeurs, l’éthique, le sens... La dimension spirituelle fait partie intégrante de notre humanité et pour les leaders, diriger en accord avec la spiritualité qui les habite est une voie de sagesse.



En juin 2012, un petit groupe de personnes s’est retrouvé autour de la thématique de la spiritualité et du leadership dans les organisations. De là est née l’envie de témoigner par l’écriture : l’idée du livre blanc a émergé et l’équipe de rédaction s’est formée. Toutes, nous exerçons des métiers d’accompagnement des organisations, de développement des dirigeants, des managers et de leurs équipes. Toutes, nous avions le désir d’approfondir la question de la place et du rôle de la spiritualité dans l’art et la manière de manager les hommes et les organisations. Dans nos parcours professionnels et de vie, nous avons constaté que la croissance spirituelle des personnes en situation de responsabilité contribue à leur bien-être et à celui de leur environnement.
À travers ce livre blanc, nous avons voulu témoigner de cela, sans oublier de partir en quête d’autres regards afin d’aller plus loin et proposer des pistes d’actions. Nous espérons que le lecteur trouvera dans ces pages, fruits d’une expérience d’écriture collaborative, de l’inspiration et de l’élan pour nourrir son propre cheminement.


Présence et Leadership


L'essentiel :
Les mouvements de notre corps provoquent la production interne et quasi immédiate d'hormones. A nous de choisir lesquelles !

Je redresse ma colonne vertébrale et je respire amplement: je produis de l'ocytocine, hormone qui favorise l'empathie et le travail d'équipe.
J'écarte légèrement mes bras en tendant mes poignets : je produis de la testostérone, hormone qui prépare à l'action

Je me courbe, je croise mes jambes et je respire peu : je produis du cortisol, l'hormone du stress qui assombrit mes pensées et réduit mon champ de réflexion

Alors, étirez votre colonne, relevez la tête, RESPIREZ calmement et profondément, vous réfléchirez mieux, serez plus créatif et tout le monde le verra !


La société conviviale Causerie avec Patrick VIVERET

Vivre ensemble,et si c'était possible?

"Quelle alternative imaginer à une société qui laisse place aux inégalités, détruit la nature, encourage la démesure des marchés financiers ?
Causerie avec un philosophe et avec convivialité !"



 
Nous assistions le 7 octobre 2014
à la causerie organisée pour écouter Patrick VIVERET à La Ferme du Buisson à Noisiel (77)

Patrick VIVERET est philosophe, politologue, essayiste, ancien conseiller à la Cour des Comptes.
Son dernier ouvrage "Vivre à la bonne heure" est paru en 2014 aux Presses d'Ile de France


Devant une assemblée attentive et impliquée d'une centaine de personnes, Patrick Viveret ne nous parle pas de la crise puisqu'il en nie l'existence.
Nous ne sommes pas en crise, selon lui. Nous vivons plutôt deux mouvements interdépendants: une transformation sociétale ET une transformation personnelle.

Beaucoup parlent de la première, peu de la seconde, encore moins d'experts relient les deux en les rendant indissociables.

En effet, le philosophe parle du couple Démesure dans la société / Mal de vivre individuel.
Démesure de la consommation réalisée notamment parce que nous croyons encore parfois aux ressources énergétiques illimitées,
Mal de vivre car consommer ne crée paradoxalement pas ou pas toujours de bonheur puisque la société souffre aujourd'hui plutôt de mal être, de pessimisme et de morosité.

La parade serait alors simple: face à la démesure, Patrick Viveret nous invite à la sobriété, à la frugalité. Consommer selon nos besoins sans exagération. Ce n'est pas sur ce point qu'il se distingue , l'originalité est son invitation à développer de façon indissociable à la sobriété, de la JOIE de vivre.

Pourquoi la joie de vivre serait elle non seulement utile mais indispensable à entretenir pour chacun de nous?
Parce que la joie de vivre ressentie et partagée a un impact direct sur notre comportement quotidien et notre mode de vie.

La joie n'est pas là pas pour faire oublier la crise (je vous rappelle qu'elle n'existe pas!), pas non plus pour se divertir en détournant provisoirement son esprit et son coeur des difficultés à vivre. Non, bien sûr!
La raison est beaucoup plus puissante qu'une simple diversion. Car nous le savons tous, lorsque nous sommes profondément joyeux, nous avons envie de l'exprimer, de le partager en nous reliant à d'autres. Nous sommes davantage connectés aux autres, à ce et ceux qui nous entourent. Nous sommes dans une énergie de création, d'innovation bien davantage que dans une énergie de manipulation d'autrui, d'exploitation des ressources, de consommation exagérée, de gaspillage ou de destruction.
Cultiver notre joie de vivre individuellement a un effet direct sur nos comportements vis-à-vis de nos proches, de nos enfants et de l'environnement dans lequel nous avons choisi de vivre. "Choisir d'être heureux est un acte de résistance politique" annonce-t-il le sourire aux lèvres.

Voilà pour nous, le sens noble de la Société conviviale, thème de cette conférence organisée dans le magnifique lieu de la Ferme du Buisson à Noisiel en Seine et Marne. Les 100 personnes présentes ont ensuite partagé un diner "pique nique" fait de fromages, raisin et bons pains. Les échanges riches, le repas sobre et partagé, la conviction et l'humour du conférencier ont contribué à une ambiance joyeuse et propices à de très belles rencontres pour nous.

Merci à vous, Patrick car ce moment nous a permis chez Explorentiel d'intégrer encore davantage de sobriété et de joie dans nos dernières interventions chez nos clients et dans tous nos contacts.
Et pour tout vous dire: essayez, çà marche pour mieux vivre et construire ensemble!

La Relation "sobre et joyeuse" au coeur des Transformations, on y croit vraiment !

Sandrine DEVINGT

La RELATION au coeur des TRANSFORMATIONS

Contact PARIS : Sandrine DEVINGT 06.23.07.82.48 Contact LYON : Marie-Hélène CAHUZAC-FERON 06.67.18.67.57
Explorentiel-37-39 avenue Ledru Rollin 75012 Paris

Mentions spéciales. Conception et illustrations graphiques du site : Zébuce / Développement du site : Smartineo - © Explorentiel 2013-2019